Cō-Impact Sourcing® – Frankincense


L'initiative doTERRA Co-Impact Sourcing en Somalie offre aux agriculteurs d'encens de plus grandes opportunités de revenus, tout en permettant à doTERRA d'accéder à des cueilleurs chevronnés qui aident à accomplir les étapes difficiles de la collecte de résine d'encens.  

L'encens en Somalie
 
Pendant des milliers d'années, la résine d'encens a été cultivée en Somalie sur les arbres de Boswellia sauvages comme le Carterii et le Frereana.  Les arbres de Boswellia poussent généralement sur des sols sableux, produisant des petites larmes de résine.  Les larmes de résine des espèces Carterii sont celles qui sont les plus cueillies, et ont généralement une forme très ronde.  Contrairement aux arbres Carterii, les arbres Frereana ne poussent pas sur sol sableux, mais ont besoin d'un climat sec de rocailleux pour produire le plus de résine de toute l'espèce Boswellia.  
 
Cueilleurs d'encens
 
Cueillir la résine d'encens est un procédé délicat qui nécessite une planification précise et des compétences spéciales, et qui prend plus de cinq mois.  Les cueilleurs d'encens doivent voyager de longues distances, quittant leurs familles et leurs communautés.  Ils vivent souvent dans des grottes sur le chemin car ils cueillent la résine d'encens dans des endroits reculés.  Une fois les larmes cueillies, la résine est nettoyée, séparée et triée (par taille et par couleur), généralement par des femmes. 
 
Malgré le procédé de cueillette long et difficile, les cueilleurs peuvent rarement vendre leurs résines à un prix équitable.  A cause du procédé de cueillette intense et le manque de paiement adéquat, une grande portion de l'encens disponible sur les arbres Somaliens n'est pas cueillie.  

Initiative doTERRA Co-Impact Sourcing en Somalie
 
L'initiative doTERRA Co-Impact Sourcing permet aux cueilleurs d'encens d'être payés des montants équitables et à temps (notamment des pré-paiements en nourriture et en argent toute l'année) en travaillant sans intermédiaires et directement avec ceux qui cueillent et trient l'encens.  Cet accord permet d'offrir une source de revenus plus stable et fiable aux cueilleurs d'encens. doTERRA travaille également avec nos partenaires pour s'assurer que le nettoyage et le tri de la résine d'encens soient faits aussi proche des lieux de cueillette que possible, afin que ces emplois importants (souvent occupés par des femmes) restent dans les zones rurales où ils en ont besoin et puissent aider les familles des cueilleurs.
 
Notre initiative s'assure également que ces femmes reçoivent des payes équitables, et qu'elles puissent travailler dans de meilleures conditions de travail.  En plus de ces efforts de production durable, la fondation doTERRA Healing Hands Foundation™ a également financé la construction de deux nouvelles écoles pour des centaines d'étudiants de clans de cueilleurs.  Pour plus d'informations, cliquez ici.  Ces efforts marquent un impact positif sur l'amélioration des conditions de vie des familles rurales.

Sélectionner votre continent

Sélectionnez votre région

Sélectionnez votre lieu

Sélectionner votre langue